Sélectionner une page

Pour accéder à la deuxième vidéo clique ici !!!

Comment fonctionne le forex ?

 Pour mieux comprendre le fonctionnement du marché des changes, il est important de connaitre les grandes lignes de son histoire.Savez-vous, par exemple, ce qu’est l’étalon-or, et s’il joue toujours un rôle dans le monde financier d’aujourd’hui, si fluide et dynamique ?Savez-vous depuis combien de temps existe le Forex sous sa forme actuelle ?Et qui s’assure que les réglementations sont bien respectées ?Tenez, d’ailleurs, comment le Forex est-il régulé ?Et pendant que nous jouons à « Questions pour un champion », pouvez-vous me dire pourquoi le dollar américain est-il omniprésent sur le Forex ?(Le dollar fait partie des cinq paires de devises majeures.) Le saviez-vous ?La valeur d’une devise donnée par rapport à une autre est calculée en l’échangeant contre cette autre monnaie dans « une paire de devises ». Les cinq paires de devises les plus importantes sont EUR/USD, GBP/USD, USD/JPY, USD/CHF et USD/CAD.Retrouvez plus d’informations sur ce sujet dans « Comment les taux de changes sont-ils déterminés ? »Voici une autre question que l’on pose souvent : pourquoi a-t-on besoin d’un marché des changes ?Pourquoi ne pas tout simplement établir, à la place, un rapport fixe entre les devises ?Cela ne serait-il pas non seulement plus simple, mais aussi moins coûteux et plus stable qu’un marché des changes qui fluctue en toute liberté ?Il est certain que le Forex, sous sa forme actuelle, c’est à dire un marché composé de paires de devises avec des prix déterminés par le marché libre, est relativement récent.Il n’existe en effet que depuis les années 1970.Toutefois, dans le système monétaire international, le véritable champion de ces deux derniers millénaires, et de loin, est l’or : une devise rare et d’origine naturelle, convoitée par tous, et qui reste très recherchée aujourd’hui, dans un contexte d’incertitude économique. 

Le troc et les débuts du commerce international

Au grand désarroi des marxistes idéalistes, le troc ne peut fonctionner que dans des systèmes économiques très simples. Cela n’empêche pas certains de lancer de nouvelles initiatives visant à réintroduire le troc dans notre économie capitaliste, mais ces projets restent confinés à des écosystèmes à l’échelle locale.Une personne qui souhaite faire réparer sa machine à laver sans débourser un sou peut, par exemple, offrir en échange une armoire en moyen état. Bien souvent, ces initiatives font appel au concept dont elles essaient de se distancer, c’est-à-dire au concept d’argent : c’est le cas quand on donne 3 bitcoins à qui pourra réparer une machine à laver, 4 bitcoins pour une armoire en moyen état, ou encore 4 bitcoins pour tondre une pelouse.Comment se fait-il, alors, que le troc ne soit pas resté, dans le monde moderne, le moyen de paiement par défaut ?C’est parce qu’il est difficile de comparer la valeur d’un bien avec la valeur d’un autre bien, sans parler de 10 000 autres biens…Il s’avère que le moyen le plus facile de faire cela est d’utiliser un produit que tout le monde convoitera toujours. Surprenant, n’est-ce pas ?Par le passé, ce produit était bien souvent de l’or ou de l’argent, même si certaines sociétés ont choisi d’autres monnaies d’échange, comme le sel ou les coquillages.Dans la Chine ancienne, on utilisait des briques de thé, tandis que dans le sud des Etats-Unis, on avait coutume de payer les gens en tabac.Une des toutes premières pièces de monnaie à avoir été internationalement reconnue est l’aureus2, une monnaie romaine d’or, qui a ensuite été suivie par le denier d’argent.Ces monnaies sont devenues des devises acceptées bien au-delà des frontières de l’empire en partie à cause de la valeur intrinsèque du matériau dont elles étaient constituées, mais surtout grâce au pouvoir et à la stabilité de l’Empire romain.Bien entendu, accepter une monnaie dans un pays où elle n’est pas utilisée comme moyen de paiement pose un problème, puisqu’il faut nécessairement la convertir avant de pouvoir la dépenser.Un billet de cinq livres sterling n’a aucune utilité pour un commerçant américain : il ne peut pas s’en servir pour se payer une bière au troquet du coin, et il ne l’acceptera donc pas comme moyen de paiement. De façon intéressante, le dollar américain et l’euro sont aujourd’hui acceptés dans de nombreux pays dont ils ne sont pas les monnaies officielles. En ce sens, le dollar et l’euro ressemblent un peu à l’aureus d’or. Toutefois, ils ne sont en général acceptés que dans des lieux fréquentés par les touristes, comme les aéroports et les hôtels. 

L’étalon-or

Durant la première moitié du XIXème siècle, l’étalon-or a été introduit au Royaume-Uni3. Il a été adopté par d’autres pays après 1870. Dans un système utilisant l’étalon-or, on fixe un poids d’or qui correspond à la monnaie, et l’échange de pièces et de papier-monnaie contre de l’or est certifié par l’Etat. Tout naturellement, ce genre de système permet une grande stabilité monétaire. Grâce à l’étalon-or, on n’avait plus peur qu’une monnaie perde sa valeur rapidement, parce qu’elle était désormais directement liée à la valeur de l’or, un matériau rare utilisé depuis la nuit des temps comme monnaie d’échange.La convertibilité des diverses monnaies a également été grandement facilitée par l’étalon-or, puisque la valeur garantie des devises qui l’utilisaient était toujours la même.Notez que le prix de l’or était bien moins volatile autrefois qu’aujourd’hui, notamment parce que la spéculation financière était moindre. Pendant la Première Guerre mondiale, toutes les nations occidentales, à l’exception des Etats-Unis, ont abandonné l’étalon-or. Les Etats-Unis ont fait de même en 1933 à cause de la Grande Dépression. 
X

N'oubliez pas de télécharger votre formation vidéo gratuite de trading

You have Successfully Subscribed!