Aujourd’hui, nous ne verrons pas un nouvel indicateur.

La divergence est un comportement remarquable et interprétable sur n’importe quel indicateur.

La dénomination est assez explicite, une divergence est visible dès lors que l’indicateur en question évolue en direction opposée aux cours.

Bien que donnant de bonnes indications, les divergences ne donnent pas de signaux d’entrées directs. Il est très souvent nécessaire de compléter le signal par une autre méthode pour déterminer une entrée intéressante.
L’apparition d’une divergence nous informe de l’affaiblissement de la tendance en cours. Néanmoins , il est très possible que le retournement ne prennent pas immédiatement effet. C’est ici la raison pour laquelle on évite de trader uniquement avec les divergences.

Il existe deux types de divergences, les divergences directes et les divergences cachées. Nous allons voir ceci dès à présent.

 

Divergence directe

Divergence haussière
Une divergence haussière apparaît lorsque les cours marquent des plus bas de plus en plus bas et que l’indicateur marque des plus bas de plus en plus hauts.

Cela donne une indication d’essoufflement de la tendance baissière et signale potentiellement un retournement haussier.

Voici un exemple avec le RSI(14)

On remarque que les plus bas sur les cours sont de plus en plus bas alors que sur le RSI les plus bas sont de plus en plus hauts, il s’en suit un retournement haussier.

Divergence baissière
Ici on identifiera une divergence baissière lorsque les cours inscrivent des plus hauts de plus en plus hauts et que l’indicateur nous montre des plus hauts de plus en plus bas.

Voyons un exemple avec le stochastique:

 

Encore une fois les cours cassent chaque résistance alors que le %K ne cesse de décroitre, par conséquent il en résulte une belle accélération baissière.

 

Les divergences cachées

A l’opposé des divergences directes, les divergences cachées indiquent une continuation de la tendance.
Moins évidentes à l’oeil (d’où leurs noms) elles n’en sont pas moins efficaces.

 

Divergence haussière

Cette divergence est caractérisée par des plus bas de plus en plus hauts sur les cours, et des plus bas de plus en plus bas sur l’indicateur. Elle donne une indication de continuation haussière.

En somme il faut retenir que l’interprétation de l’indicateur est: « il a tout donné pour baisser mais les cours résistent »

Voici un exemple pour illustrer ces propos:

Ici, cette représentation confirme nos dires. En effet, les cours inscrivent une belle tendance haussière alors que le RSI marque un plus bas inférieur au précédent, les cours ont par conséquent rebondi à la hausse.

 

Divergence baissière
Nous pouvons trouver une divergence baissière lorsque les cours marquent des plus hauts de plus en plus bas alors que l’indicateur marque des plus hauts de plus en plus hauts. On aura alors une indication de continuation baissière.

Voici un nouvel exemple:

Nous voyons dans ce cas une mise en effet très rapide, les cours ont accéléré fortement à la baisse suite à l’apparition de la divergence.

 

Comment se servir des divergences en pratique

Comme nous l’avons dit, les divergences constituent plus des indications utiles que de signaux d’entrées. Effectivement, pour cause d’un timing assez souvent mal coordonné. Il est donc nécessaire d’utiliser des signaux d’une autre nature.

Comme nous l’avons dit, les divergences directes matérialisent un affaiblissement des cours, alors pourquoi pas utiliser une figure chartiste nous indiquant aussi un essoufflement et qui par ailleurs nous donne un signal précis. Le biseau par exemple serai vraiment le bienvenue.

En effet, la divergence nous montre l’essoufflement sur l’indicateur, le biseau sur les cours et de surcroit la cassure du biseau nous donnera un signal d’entrée.

Voyons cela avec un exemple :

Voici un bien bel exemple, ici les cours forment biseau descendant, ce biseau agrémenté d’une belle divergence standard haussière nous offre après sa cassure une accélération haussière bien soutenue. Nous aurions pu trouver d’autres exemples avec bien d’autres outils (canaux, Fibonacci,…), ce qu’il faut retenir c’est que la divergence est quasiment dépourvue de timing. Un indicateur peut diverger pendant plusieurs mois, il faut donc trouver un signal fixe et clair validant la divergence.

Maintenant voyons comment faire avec les divergences cachées. Simplement, celles-ci nous donnent des informations de continuations. Nous allons donc utiliser un outil mettant en évidence des zones de rebonds. Pour cela la droite de tendance semble l’instrument le plus adéquate (les moyennes mobiles et bien d’autres outils seraient tout aussi pertinents).

Ici, posons les choses afin de ne pas tirer de conclusion hâtives. Tout d’abord nous remarquons que les cours s’orientent clairement en tendance haussière, ensuite qu’il est possible de tracer une droite de tendance avec deux points. Par ailleurs, nous souhaiterions pouvoir entrer sur le rebond au contact du support oblique. Néanmoins, nous ne sommes pas sûrs de ce point d’entrée. Cependant nous observons que le RSI marque une divergence cachée, signe que les cours gardent un bon potentiel haussier. Nous avons donc de bonnes chances que les cours rebondissent sur le support et c’est ce qui se produit 😉

En conclusion de ce cours, nous retiendrons que les divergences constituent un outil puissant. Cependant, aussi puissant soit-il, il reste incomplet. Il serait illusoire de prendre des positions uniquement sur l’apparition de divergences. En somme il faut savoir s’en servir à bon escient, c’est à dire comme une information sur la tendance en cours. Trader seulement les divergences reviendrait à trader les figures chartistes en anticipant les cassures…

 

 

You have Successfully Subscribed!