Qu’est-ce que le Forex ?

Le terme « Forex » vient de for-ex, un acronyme de foreign exchange, également connu sous le nom de marché des changes. Il s’agit du plus gros marché financier au monde, avec un volume quotidien des opérations d’environ 3 980 milliards de dollars en 2011. Et pourtant, les transactions sur le Forex ne se passent pas dans une salle pleine de jeunes loups arrogants de 23 ans, qui possèdent déjà une Ferrari et qui vendent et achètent des dollars et des euros en jouant à qui criera le plus fort. En effet, le Forex est un marché dit de gré à gré, ce qui signifie que les ordres ne transitent pas par la bourse, mais qu’ils sont passés par les participants eux-mêmes. Les transactions se font de façon entièrement digitale et décentralisée, sans être contrôlées par une autorité de surveillance.

 « Le » Forex n’existe donc pas réellement. Il est juste composé d’un réseau mondial de banques qui traitent des ordres électroniques passés par leurs propres salles des marchés, par d’autres banques, par des courtiers et des multinationales.

 

Heures d’ouverture

 Comme le Forex est un marché globalisé dépourvu de bourse centrale ou d’autorité de contrôle, le marché reste ouvert tant qu’il y a des banques pour traiter des ordres de devises, c’est-à-dire 24 heures par jour, cinq jours sur sept.

 

(rock) Around the clock

En prenant pour référence l’heure moyenne de Greenwich, le marché ouvre le dimanche soir à 22h00 GMT à Sydney, en Australie, où il est déjà 9 heures du matin. Une heure plus tard, les banques de Tokyo ouvrent leurs portes, suivies par celles de Hong Kong, de Moscou, de Francfort et, à 9h00 GMT, par celles de Londres.

A 14h00, les établissements bancaires des Etats-Unis commencent à ouvrir ; New York, tout d’abord, puis Chicago et Denver, et ainsi de suite jusqu’à San Francisco. Enfin, lorsque les banques américaines ferment, celles de Sydney rouvrent.

 

Les heures de pointe

Même s’il est possible d’échanger des devises 24 heures par jour, il existe des heures de pointe, parce que le cœur du Forex est en Europe. Londres, par exemple, représente 23% du volume d’échanges quotidien, suivi par Francfort avec 19%. En tout, 42% des transactions sur les devises se passent en Europe.

 Pendant les deux heures qui suivent l’ouverture de banques de Francfort et du reste du continent européen, le trading bat son plein. Les conséquences des nouvelles financières publiées depuis la fermeture de la veille (soit 15 et 16h GMT respectivement pour Francfort et Londres) doivent être prises en compte, tout comme les fluctuations subies par le Forex pendant la dernière partie de la session de trading américaine et pendant toute la session asiatique. Les traders du Royaume-Uni et des autres pays européens cherchent généralement à fermer certaines positions, et à ouvrir ou à augmenter d’autres.

 Il y a aussi des heures de pointe de 14h à 16h. En effet, à 14h GMT, les banques de New York ouvrent leurs portes ; ainsi, de 14h à 15h GMT, les principales places financières du marché des devises (Londres, Francfort et New York) sont toutes les trois ouvertes.

 Pendant la session asiatique, les choses sont souvent plus calmes. Certaines stratégies de trading profitent de cette situation, en jouant sur l’élan supplémentaire dont bénéficient les devises au moment de l’ouverture de Londres.

Le scalping est une autre stratégie très populaire lors de la session asiatique ; cette méthode tire avantage de fluctuations de prix très réduites et de préférence répétitives. Nous évoquerons le scalping plus en détail dans une autre vidéo.

X

N'oubliez pas de télécharger votre formation vidéo gratuite de trading

 

You have Successfully Subscribed!