Les plus néophytes vous diront que les traders utilisent des courbes pour matérialiser les cours sur leurs écrans. Cette affirmation s’avère excessivement fausse, en effet le mode de représentation majoritairement utilisé est le chandelier japonais.

 

D’accord, mais que sont donc ces fameux chandeliers ?

Il est difficile de donner une date précise sur leurs origines, cependant on situe leur apparition autour du XVIIIe siècle. Inventé par les marchands japonais à cette époque pour prévoir les cours du riz, ils ont fait un retour en force en occident dans les années 90 grâce à Steve Nison.

Comment fonctionnent-ils ?

Assez simplement un chandelier est un graphique qui englobe une multitude de bougies. Nous pouvons aisément faire l’analogie qui existe entre un chandelier en finance et un chandelier en réalité. Imaginez un chandelier équipé de bougies, et bien c’est finalement un peu la même chose sur un graphique. Il y a un nombre importants de bougies qui vont former le chandelier japonais.

Alors qu’est-ce qu’une bougie ?

Contrairement à une courbe nous donnant une seule information sur une unité de temps, les bougies nous en donnent quatre. En effet comme vous le voyez sur le schéma ci-dessous, nous avons le cours d’ouverture, le cours de clôture, le plus haut, le plus bas et implicitement le sens du mouvement.

Prenons simplement un exemple pour expliquer ce schéma :

Nous utilisons un graphique en 30 minutes, et nous observons la dernière bougie, elle s’avère être fort ressemblante à la bougie blanche juste au-dessus.

Alors dans ce cas que s’est-il passé ?

A la nouvelle bougie, c’est à dire sur un nouveau cycle de 30 minutes, les cours ont d’abord créé un seuil d’ouverture. Ensuite durant la séance les cours ont beaucoup oscillé : ils ont marqué des plus bas ainsi que des plus hauts (matérialisé par les ombres). Pour finir à la fin des 30 minutes, on observe la formation de la clôture. Donc en conséquence une bougie blanche (ou verte !) est une bougie haussière et inversement pour une noire (ou rouge !).

Mais finalement de quelle manière cela nous aide-t-il à prévoir les mouvements ?

C’est ce que nous allons voir maintenant, on s’intéressera à l’étude de diverses configurations nous permettant d’anticiper les directions que prendront les cours.

Cet article vous a plu ! Pour recevoir les prochains, inscrivez-vous.

En Bonus vous recevrez 7 clés essentielles aux Traders

 
 

You have Successfully Subscribed!