Le trait commun à tous les dojis, et par ailleurs ce qui en fait aussi leur intérêt, c’est que ces bougies ont leur cours d’ouverture exactement placé au même endroit que leur cours de clôture. Tous traduisant une forte hésitation, il en existe pourtant quelques-uns présentant certaines particularités, voici l’ensemble des dojis existants:

 

Le porteur d’eau:

Il est simplement formé par une barre horizontale située au milieu du segment vertical, en quelque sorte il représente l’hésitation la plus complète puisque ni les haussiers ni les baissiers ne remportent quoi que ce soit sur cette bougie.

 

Doji dragon:

Dépourvu d’ombre haute, cette bougie assez rare est composée par une longue ombre basse et un seuil d’ouverture/clôture situé au plus haut. Dans une phase baissière il sera signal de retournement haussier, la force du signal sera d’autant plus accru que l’ombre basse sera longue.

 

La pierre tombale:

Exacte opposée du dragon, la pierre tombale sera dépourvue d’ombre basse, dans une phase haussière elle marquera un signal baissier.

 

Doji en croix:

Le doji en croix possède une ombre basse au moins deux fois plus grande que son ombre haute. Signe général d’hésitation, placé dans une hausse il sera un signal baissier.

 

Doji en croix inversé:

Comme son nom l’indique, il est l’inverse du doji en croix, son ombre haute sera au moins deux fois plus grande que son ombre basse. De la même manière, c’est une bougie d’hésitation mais placée dans une baisse elle constitue un signal haussier.

 

 

You have Successfully Subscribed!