Le timeframe se traduit par l’unité de temps. Ce n’est pas un concept complexe mais dans le trading il faut savoir utiliser les timeframes à bon escient. Très concrètement, quand vous analysez un graphique en journalier, c’est à dire que chaque point de clôture se fait en fin de journée, vous utilisez un timeframe journalier.

Outre les définitions, dans ce chapitre nous allons apprendre à se servir des timeframes comme une arme et non comme un fardeau. Aussi insignifiant que cela puisse paraître, le timeframe cause pourtant la perte de nombreux traders. Il faut savoir sur combien d’unités de temps nous devons analyser les cours, juger de l’importance de chacun, l’adapter à son trading,… Enfin bref en somme il ne faut pas prendre ce cours à la légère 😉

 

Tout d’abord comment choisir son timeframe de référence ?

C’est un problème qui pose des conditions très subjectives. Il faut déjà savoir ce qui nous plait, préfère-t-on trader en scalping, en intraday, en swing ou bien encore en moyen terme. Une fourchette de timeframes s’offre à chacune de ses méthodes.

Ainsi :

 scalping : 1 min – 5 min

 intraday : 15 min – 1 heure

 swing : 4 heures – 1 jour

 moyen terme : 1 jour -1 semaine

Comment choisir son timeframe ?

Le choix de la branche dans laquelle vous souhaitez trader ne regarde que vous, cependant nous pouvons nous essayer à quelques conseils.

Pour quelqu’un dont la journée est remplie de travail et d’indisponibilités (employés, étudiants,…), il sera préférable de choisir une méthode de swing ou de moyen terme. De cette manière, il n’est pas nécessaire d’être bloqué devant son écran toute la journée, il suffit de regarder ses positions le soir ou le matin.

Pour une personne pleinement disponible et ayant la pleine envie de faire du trading full time, nous conseillons le trading intraday voir le scalping. Ainsi vous pouvez trader toute la journée et ne rien attendre.

 

Avantages et inconvénients de chaque Timeframe

C’est bien tout ça, mais qu’est-ce que le swing, l’intraday,… ? Et quels avantages et inconvénients en résultent -il ?
Voyons donc chacune de ses méthodes en détails:

 

Le scalping
C’est une stratégie très agressive qui consiste à réaliser un trading à haute fréquence sur de petits timeframes, les positions peuvent durer entre quelques secondes et quelques minutes et les objectifs sont vraiment très restreints.

L’avantage principal c’est que l’on peut trader sans arrêt toute la journée, par ailleurs la fréquence de trading permet d’avoir des gains réguliers mensuellement. L’inconvénient c’est clairement le spread, il impacte lourdement la stratégie et force le trader à s’adapter à cette perte sèche.

 

Le day trading
(Ou trading intraday). Stratégie plus douce que le scalping, ici le but n’est pas d’amasser des dizaines de trades par jours mais plutôt quelques-uns, de l’ordre de 1 à 5 trades sur la journée en moyenne.

On utilise un timeframe allant de 15m à 1 heure et les positions peuvent durer de quelques heures à un jour en moyenne. Les gains se chiffrent en dizaines de pips. Il n’est pas rare de rester overnight sur ses positions.

 

Le swing trading
C’est le trading zen et tranquille tout en gardant bonne efficacité. Ces mots résument bien le swing, il consiste à prendre des positions sur plusieurs jours voir semaines. Pour cette méthode la patience est de mise, il serait inepte de penser faire du swing et rester toute la journée devant l’écran. Les signaux ne font pas foule et les trades durent. On utilise généralement des graphiques en 4 heures ou en 1 jour pour analyses.

En somme, c’est un trading ou on va voir le soir en rentrant pour voir comment se portent ses positions et comment en préparer de nouvelles.

 

Le moyen terme
C’est un profil de carry trader généralement, ce sont des positions de plusieurs mois. La longue période permet de trader en même temps les différentiels de taux d’intérêts et ainsi augmenter ses gains. Ici, on voit presque un profil d’investisseur action plutôt qu’un profil de trader forex particulier ou amateur.

Alors, nous avons vu quel timeframe de référence à préférer selon chacun, maintenant voyons comment en utiliser plusieurs différents.

Pour les débutants, il est assez peu conseillé de s’égarer dans une pléthore d’unités de temps. Il est clairement préférable d’utiliser un timeframe de référence sur lequel on trouve nos signaux d’entrées. Et ensuite de regarder d’autres timeframes pour juger à titre indicatif la situation globale.

Pourquoi donc ?

Simplement, vous allez vous embrouiller. Autant deux timeframes pourront corroborer votre avis, qu’ils pourront tout aussi bien le discréditer.

Exemple:
Vous trader sur EUR/USD en H1, vous observer un signal d’achat avec un rebond sur une moyenne mobile. Ensuite vous regardez en H4 et puis là vous voyez une divergence baissière sur le RSI qui n’apparaissait pas en H1.

Alors que faire ?

Eh bien, difficile à dire. Ce qui est important c’est de se focaliser sur un timeframe. Vous trouverez toujours le moyen de discréditer votre signal d’entrée par un autre timeframe et donc vous ne traderez jamais. Il peut être intéressant de regarder d’autres unités de temps mais il ne faut pas que ce que vous y voyez influe votre plan de trading. Le mieux au début (et même pour les plus expérimentés) c’est de ne regarder qu’une (ou deux à la limite selon la stratégie) unité de temps.

Le concept reste assez évident et il n’est pas nécessaire d’illustrer ceci mais vous pouvez très bien aussi avoir des informations qui confirment vos prévisions, et dans ce cas votre analyse sera d’autant plus valable. Par ailleurs, si vous souhaitez utiliser plusieurs unités de temps simultanément, certaines triades de timeframe s’accordent assez bien, voyez donc :

 1 min, 5min et 30 min

 5min 30min et 4 h

 15 min 1h et 4h

 1h, 4h et 1jour

 4h, 1jour et 1semaine

Ces timeframes que vous trouverez sur la majeure partie des plateformes sont les plus connus et associé de la sorte ils sont assez efficaces. Par ailleurs il est aussi conseillé d’éviter les timeframes peu utilisé comme le 2h ou bien encore le 8h. Il est préférable de rester sur des unités de temps assez coutumières 🙂

Dans ce cours, nous avons plus fait de la prévention que de l’apprentissage pratique. Après tous ces chapitres instructifs, il est nécessaire de réussir à prendre un peu de recul sur l’analyse technique et de pouvoir raisonner par soi-même.

 

You have Successfully Subscribed!